Mercredi 12 août 2020

Le courage de ses convictions (Marc 6,14-29)


Lire le texte

Pourquoi raconter cet épisode macabre à ce moment? Le fait que cette narration d’un fait passé suit directement l’envoi en mission des disciples souligne le danger que peut comporter le rôle qui leur est confié. Si on a traité ainsi Jean-Baptiste – qu’Hérode lui-même reconnaît comme juste –, qu’en sera-t-il de leur maître et de ceux qui marchent à sa suite? Hérode lui-même n’est pas tranquille. Les rumeurs sur Jésus partent dans tous les sens, plus invraisemblables les unes que les autres. Ce qui n’empêche pas le roi de se laisser atteindre par elles: et si Jean qu’il a fait décapiter revenait le hanter? On sent poindre la mauvaise conscience: comment s’est-il laissé embarquer dans cette histoire? Car la vie de cet homme, il ne l’a pas prise par conviction, mais pour ne pas perdre la face! C’est comme un aveu de faiblesse. Il a laissé les événements et son entourage dicter ses choix… et peine à en assumer les conséquences. Et moi, qui est-ce que j’écoute quand il me faut faire mes propres choix? Qu’est-ce qui me guide dans les décisions qui doivent être prises, ou que c’est mon rôle de pointer du doigt ce qui ne va pas? Est-ce que je me rallie à la majorité? Est-ce que j’assume mon point de vue? Est-ce que je me retire de la discussion et laisse les autres décider? Et quelles conséquences ont mes décisions sur d’autres que moi?

Séverine Schlüter

Prière: Seigneur, que les valeurs qui me portent soient assez fortes pour que, le moment venu, je puisse prendre position en adéquation avec les convictions qui sont les miennes.  

Référence biblique : Marc 6, 14 - 29

Commentaire du 13.08.2020
Commentaire du 11.08.2020